La vie quotidienne

Calendrier des événements
   Novembre 2018 (0)
L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    
Météo à Horezu
Aujourd'hui
Max.: 3°C
Min.: -3°C
Prix du petrol: 5.60 ron/l

La zone urbaine de la ville de Horezu a gardé inchangé son caractère définitoire de petite ville du nord de l’Olténie, surtout en ce qui concerne son côté commercial, mais les dernières décennies ont apporté une évolution remarquable dans le domaine du tourisme, par l’apparition dinfrastructures adéquates à ce type d’activité, à savoir des unités publiques de restauration et d’hébergement, des aires de jeux, des parkings, le Centre d’Information Touristique, les marquages routiers etc. L’entrée en ville an arrivant de Râmnicu Vâlcea, sur DN 67, consiste d’une zone commerciale où l’on peut acheter des souvenirs, des produits d’artisanat, de la poterie, des produits tissés, des marchandises roumaines et étrangères, dans un mélange de kitsch et d’authenticité. L’axe essentiel de la ville est la rue Unirii, exclusivement commerciale, avec accès piétonnier. Cette rue représente, avec les rues 1 Decembrie et Independenţei, le centre historique de la ville de Horezu, où nous pouvons trouver des bâtiments datant du début du 20ème siècle, avec une architecture spécifique et de nombreuses histoires recueillies à travers le temps. Ce périmètre héberge la plupart des institutions administratives, la Galerie d’Art Populaire, la Maison de la Culture, la Bibliothèque de la ville, les banques, les études des notaires publics, les bureaux individuels pour les professions libérales, les salons de cosmétique, les centres de fitness etc. Les autres rues ont un air patriarcal, avec des maisons à un seul niveau, des jardins de fleurs ou de légumes, un niveau réduit de trafic et beaucoup de végétation. Le Lycée « Constantin Brâncoveanu » et l’Hôpital de la Ville de Horezu, par leur taille et leur architecture, représentent les monuments les plus importants de la localité.

La plupart des restaurants et des terrasses essayent et réussissent, pour la plupart, à respecter le style local, à travers leur atmosphère, leur architecture, leur style intérieur, mais aussi à travers les menus. Plusieurs bars et restaurants ont été créés dans les sous-sols des anciens bâtiments, où ils bénéficient d’éléments architecturaux spécifiques pour les caves à vin, avec de vieilles arcades en brique et une atmosphère traditionnelle.

Les unités d’hébergement assurent un haut niveau de confort et bénéficient de la disposition circulaire de la ville, tous les points d’intérêt étant situés à moins de 10 minutes à pied. Pour cette raison, la ville n’a pas des moyens de transport public. Au cours des quelques dernières années, il y a eu une augmentation substantielle l’intérêt des propriétaires locaux d’hôtels et de maisons d’hôtes dans l’élargissement de la gamme d’activités de loisirs pour les touristes, c’est-à-dire des aires de jeux, des terrains de sport, des piscines, des services de location de vélos etc.

Particulièrement intéressante est la rue Olari, la plus longue rue de la ville, en fait un petit village, une zone qui réunit plus de 90% des célèbres familles de potiers de Horezu. C’est ici que nous trouvons les anciens ateliers, encore en usage et où les descendants des potiers travaillent encore, les vieux outils, les fours traditionnels, l’histoire des familles de potiers, leurs histoires, leurs démonstrations de compétence, la présentation de la technique de la poterie de Horezu, qui, à partir de 2012, bénéficie d’une reconnaissance mondiale de sa spécificité, étant incluse dans le patrimoine immatériel de l’UNESCO.

La zone rurale, représentée par les villages satellites Romani de Jos, Romani de Sus, Râmești, Ifrimești, Urșani et Tănăsești, est un espace roumain pur, avec des vieilles églises et des maisons traditionnelles, avec des fontaines à l’eau claire et de vastes prairies, avec des artisans du village, des éleveurs de bétail, des vergers, des alambiques etc. Les villages sont reliés au centre-ville par le biais de routes asphaltées, mais il ya aussi une connexion circulaire entre les villages, au pied des montagnes, dont certaines parties ne sont accessibles qu’à pied ou à vélo. Ici, dans les vieilles maisons paysannes, on peut goûter les vrais aliments traditionnels, inspirés par les recettes utilisées par les bergers ou les chasseurs, impressionnants par leur utilisation des produits locaux.

Tout au long de l’année, le samedi est le jour le plus important de la semaine, en raison de la foire hebdomadaire qui attire, depuis des centaines d’années, les habitants de la partie nord-ouest du département de Vâlcea, mais aussi de la partie nord-est du département de Gorj. Dans la ville il y a une grande affluence de personnes, qui viennent pour y acheter des légumes, des produits laitiers provenus des petites exploitations agricoles locales, des produits artisanaux, des fruits, des céréales, des oiseaux ou des animaux. C’est une foire locale dynamique, un endroit de réunion des producteurs et des consommateurs, mais aussi des artisans avec des clients potentiels pour leurs produits ou services. Les négociations, les rendez-vous, les collaborations y sont discutées.

Horezu bénéficie du fait que c’est une zone inchangée, sans industries polluantes, sans excès au niveau des exploitations agricoles ou forestiers. De bonnes politiques environnementales, non seulement de l’administration locale, mais aussi des acteurs économiques et des ONG actives, ont conduit à une remarquable pureté de l’air et de l’eau et à un mode de vie sain. Avec la civilisation locale (la fréquence des infractions dans la région de Horezu est bien sous la moyenne nationale), ainsi que les produits alimentaires sains, « directement du jardin », ont placé Horezu au sommet des listes de l’espérance de vie, selon l’Institut National de Statistique (2008).