La sculpture sur bois

Calendrier des événements
   Septembre 2019 (0)
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30            
Météo à Horezu
Aujourd'hui
Max.: 19°C
Min.: 4°C
Prix du petrol:

Le bois est considéré comme la matière première la plus importante, étant plein de chaleur et de personnalité. La préoccupation pour la transformation artistique du bois peut trouver beaucoup d’explications, mais l’une des plus plausibles est que ce matériau peut être utilisé à  diverses fins avec une extrême facilité, et sa décoration peut être faite avec des outils simples (la hache, la hachette, le ciseau, le canif), qui ne supposent pas de technologies minutieusement élaborées. Un autre argument pourrait être représenté par le fait que le bois a été traité artistiquement par l’homme avant l’argile, étant, par conséquent, le premier matériau à être décoré. Les différentes techniques utilisées peuvent être: l’entaille, la coupe, la pyrogravure, l’écorçage, le pliage, le découpage, l’incrustation.

L’entaille est une coupure superficielle dans le bois, étant la principale technique qui apporte à cette «civilisation du bois » la marque supérieure de la réalisation artistique très raffinée, plaçant les objets de bois créés par les artisans roumains sur l’une des hauteurs de l’art  traditionnel de la sculpture sur bois en Europe. Avec des outils simples, l’artisan populaire a entaillé des morceaux de chêne, de noyer, de tilleul, d’acacia ou d’osier, à partir desquels il a fait des éléments de mobilier, des outils et des ustensiles, les recouvrant souvent avec un fin réseau de motifs décoratifs. La classification la plus claire de ce type de décoration est faite selon les catégories d’objets auxquels il est appliqué. Le premier domaine est celui de l’architecture populaire, l’entaillage du bois étant appliqué sur les principaux éléments de construction ou de décoration des maisons, des églises et des diverses dépendances. Ainsi, les piliers de la maison, les cadres des portes et des fenêtres sont décorés avec des petits motifs géométriques, complétant la beauté des volumes gravées ou sculptées de ces éléments architectoniques. Le deuxième champ est représenté par les différentes catégories d’éléments de mobilier. Ici, les pièces représentatives sont les coffres de dot, les tables, de certaines catégories d’armoires et placards, les chaises et les bancs. Le mobilier des maisons anciennes était simple, étant parfaitement adapté à ses fonctions. Les principaux motifs décoratifs traditionnels sont la ligne, les points, la spirale, les dents, la rosette, la croix, le sapin. Les éléments de mobilier les plus importants dans la maison paysanne étaient le lit, la table, les chaises, les bancs, le placard, les étagères, le coffre de dot. Le troisième champ est celui des outils liés aux diverses activités traditionnelles roumaines. Parmi eux, nous citons: les manches de faux, les poignées de cuillère, les râteaux, etc. Ensuite, de beaux exemples d’entaillage peuvent être vus sur les outils utilisés par les femmes: des quenouilles, des broches, ainsi que des pièces de métiers à tisser. Parmi les ustensiles à usage domestique, ainsi que toutes sortes de petits récipients pour le sel, les épices, la farine ou de différentes boîtes, une place spéciale appartient aux cuillères, dont les poignées sont couvertes avec ces magnifiques décorations.

Facilement travaillé en raison de sa structure naturelle, solide, mais aussi relativement léger, le bois possède d’excellentes vertus artistiques, avec des variations chromatiques subtiles et profondes. Grâce à ces qualités, par son omniprésence et par son abordabilité générale, le bois était et il continue à être utilisé, sur une très grande échelle, à la fois dans les beaux-arts et dans l’art populaire, ce dernier étant beaucoup plus ancien que le premier et, bien sûr, beaucoup plus répandu.

La sculpture sur bois est l’un des domaines les plus importants de l’art populaire, dont le développement exceptionnel peut également être expliqué par l’abondance des « forêts impénétrables d’autrefois » qui couvraient ce territoire. Peut-être nulle part l’esprit créatif des paysans ne s’est manifesté plus amplement que dans ce domaine. Les conditions historiques, le lien profond du peuple roumain avec la forêt (« la forêt est la soeur du Roumain »!) expliquent le remarquable développement de cet art, de sorte que l’on peut parler d’une véritable « civilisation du bois » roumaine.

Leur vaste expérience dans l’art de la sculpture sur bois a enseigné aux artisans le meilleur usage pour toutes les espèces de bois:

  • le sapin et le chêne – pour les travaux de construction;
  • le hêtre – pour les coffres de dot;
  • le cornouiller et le noisetier – pour les bâtons des bergers et les poignées de fouet;
  • le frêne – pour les portes et les fenêtres;
  • l’érable et le tilleul – pour des quenouilles, des cuillères, des flacons et des boîtes.

D’un point de vue décoratif, les objets en bois essaient de remplacer, par leurs propres moyens d’expression, l’absence de couleur, les artisans tentant de mettre en valeur les qualités naturelles de l’espèce de bois. D’un point de vue morphologique, on peut distinguer plusieurs catégories d’éléments, des motifs et des compositions ornementales: anthropomorphe, géométrique, zoomorphe, phytomorphe, cosmographique, librement dessiné ou un mélange. Comme motifs anthropomorphes on peut identifier la représentation réaliste de deux motifs: la main, montrée comme un poing, et la tête humaine, des motifs qui peuvent être vus sur la partie supérieure des bâtons des bergers. La composition anthropomorphe créée par la coupe est fréquente, montrant généralement le berger et ses moutons dans de diverses hypostases. Parmi les motifs géométriques peuvent être remarqués les entailles, la spirale et le cercle découpé qui fait la liaison avec les éléments cosmographiques, des motifs décoratifs anciens tels que la rosette ou le motif solaire dans toutes ses versions étant souvent utilisés. On peut aussi voir le carré, le losange, l’arc et la corde ou la torsade, qui créent les motifs zoomorphes cachés sous les serpents ou les motifs de dents de loup, et parmi les ornements végétaux, habituellement représentés de manière réaliste et parfois dans une manière stylisée, nous mentionnons la branche de sapin, la feuille, le cône, la fleur.

Un des articles les plus courants, à la fois l’un des plus diversement ornés, est la cuillère, indispensable à toute famille paysanne; leur fabrication va au-delà de la sphère de l’activité de fabricant de cuillères, parce que leur décoration prouve un talent artistique remarquable.

Jusqu’à un certain point, le répertoire décoratif de la sculpture roumaine sur bois est commun aux objets d’intérêt laïque et aux objets destinés à l’usage de l’église. Ainsi, l’ancienne rosette solaire, dans ses différentes versions, tout comme les stylisations géométriques, faites de lignes brisées et courbes, ingénieusement combinés en successions circulaires, peuvent également être trouvées dans les décorations des coffres de dot et des fauteuils royaux, dans les parties décoratives des bancs et des portes de l’autel de l’église ou des croix, preuve de la circulation des techniques et des motifs décoratifs dans tous les domaines de la vie sociale dans le passé.

Ces motifs, généraux ou particuliers, sont encore utilisés par les artisans populaires de la région de Horezu et d’autres régions de la Roumanie.

Ils vont léguer ce patrimoine ancestral aux jeunes, qui vont découvrir la joie d’un art qui signifie à la fois la continuité et l’évolution.