Calendrier des événements
   Mai 2018 (0)
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
Météo à Horezu
Aujourd'hui
Max.: 23°C
Min.: 14°C
Prix du petrol: 5.72 ron/l

Un espace naturel aussi généreux comme celui où se trouve la localité de Horezu a offert depuis les temps les plus anciens des conditions de vie extrêmement favorables. Les traces les plus visibles d’habitation de la région de Horezu datent depuis la période de transition de l’Âge du Bronze. L’Âge du Fer est bien représentée dans la zone de Horezu, grâce, d’abord, aux recherches et aux découvertes archéologiques faites à Ferigile, à côté de Horezu, qui ont révélé des objets datant du 9e et du 13e siècles. Cela montre une habitation intense de la zone, mais aussi une diversification des activités. La région subcarpathique de Horezu faisait partie de la Principauté de Farcaş, mentionnée dans le diplôme du Roi Bela IV de la Hongrie.

Le développement des localités dans la région de Horezu est lié aux itinéraires de la transhumance, aux chemins des hors-la-loi, qui traversaient la région, ainsi qu’a la Route du Sel, qui « commençait d’Ocnele Mari, traversait Pietrarii de Jos, et de Horezu allait en direction de Slătioara, arrivant à Cerneşti ».

Le nom actuel de la localité dérive de « ciuhurez » (un oiseau similaire au hibou, peuplant les forêts qui entourent la ville).  Initialement, le nom de Hurezi appartenait au village Romanii de Jos, situé sur la vallée de la rivière éponyme, dont la première mention documentaire date de la seconde moitié du 15e siècle, dans un document publié le 5 Septembre 1487 par le souverain de la Valachie, Vlad Călugărul.

La ville est liée au nom de plusieurs Voïvodes et hommes politiques qui ont joué un rôle important dans l’histoire de la Valachie: Mircea l’Ancien, Vlad l’Empaleur, Matei Basarab, Tudor Vladimirescu, Gheorghe Magheru, Alexandru Ioan Cuza, mais surtout à celui du Voïvode martyr Constantin Brâncoveanu (1688-1714). Le monastère de Hurezi, fondé par lui entre 1690-1697, est devenu un point d’intérêt important de la région, étant aujourd’hui un élément représentatif, emblématique de la localité, inscrit sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Un facteur de cohésion sociale pour la communauté locale a toujours été représenté par la présence des paysans propriétaires de terres (forêts, pâturages, terres arables) en commun. Ce type de propriété de la terre a duré jusqu’en 1948, quand il a été aboli par le régime communiste et remplacé par d’autres types d’association (les coopératives de consommateurs, les coopératives d’artisanat et d’autres formes d’association). Le type traditionnel de propriété foncière a été réintroduit après la Révolution de décembre 1989.

Du point de vue administratif, Horezu avait un rôle territorial reconnu, depuis le 19e siècle, en 1855 étant mentionnée la « région de Horezu », ayant comme siège le bourg de Horezu. Au cours de l’entre les deux guerres, elle était connue comme « le district de Horezu », avec 45.713 habitants, le deuxième district du département du point de vue de sa taille, avec 99 villages subordonnés. Entre 1950-1968, le système basé sur des districts et des départements a été remplacé par un autre système, basé sur des départements et des régions. Le district de Horezu, avec de petits changements de contour, est devenu le département de Horezu, initialement compris dans la région de Vâlcea et depuis 1952 dans la région d’Argeş, avec un nombre de 28 communes. Grâce à la nouvelle organisation administrative et territoriale de l’année 1968, la localité de Horezu est passée du statut rural au statut urbain, étant transformée dans une ville. Ce nouveau statut lui a apporté une série d’investissements importants dans l’industrie, les infrastructures et équipements publics, conduisant à des transformations majeures dans le profil économique, social et spatial de la localité.

À travers les âges, quel que soit son type d’organisation administrative, la localité de Horezu a toujours eu, et elle a encore, un rôle de coordonnateur régional, en raison de la création et de développement d’institutions et de services publics de grande importance: hôpital, tribunal de district, lycée, banques, études de notaires, cabinets d’avocats, administrations financières etc.

Dans le système des localités du département de Vâlcea, la ville de Horezu occupe une position particulière, étant située sur l’axe principal de connexion avec la partie sud-ouest du pays (Drobeta Turnu-Severin – Oravița – Moldova Nouă) et représente une porte d’accès pour les points d’intérêt touristiques des sous-Carpates méridionales, ayant des connexions directes avec Novaci – Rânca – Transalpina – Sebeș, Petroșani ou Obârșia Lotrului, Vârfu Roman – Malaia – Voineasa. Dans le même temps, vers le sud, Horezu représente un point de contact avec DN 65 C, qui conduit à Craiova, un centre d’importance régionale. Vers l’est, par DN 67 et la route européenne E81, la ville bénéficie de liaisons routières avec les villes de Transylvanie et de Munténie.

Par rapport aux villes voisines, Horezu a une place spéciale, étant un centre d’intérêt touristique et commercial, un lieu traditionnel pour les foires et une jonction de routes, ayant de l’influence sociale et organisationnelle sur plus de 20 localités rurales et sur une population de plus de 70.000 personnes.